10% OFF sur votre première commande avec le code HELLO10

« Est-ce que je peux avoir des relations sexuelles quand j’ai mes règles ? » et quelques autres doutes

Publié par le

La réponse est simple : Suis tes envies !

On ne peut espérer grand-chose d’une société qui utilise du liquide bleu pour représenter les saignements durant la menstruation, comme si ce qui s’écoulait de notre corps était du jus de fruit tropical et non pas du sang. Oui, du sang, chaud parce que tu es vivante ; épais parce que tu es en bonne santé ; mensuel parce que tu complètes ton cycle. Et je vais te confier un secret : ce n’est pas grave.

On retrouve ce rejet généralisé de la menstruation dans tous les contextes, depuis l’époque du lycée ou tu cachais ta serviette hygiénique dans ta manche pour aller aux toilettes (on dit que même les dealers ne déploient pas autant d’efforts pour dissimuler leurs drogues) jusqu’à aujourd’hui, quand ta mère continue de te demander si tu as eu la visite de « Tante Sophie ». Eh bien écoute, maman, je ne sais pas si la Tante Sophie est venue, mais ma muqueuse utérine est en train de se détacher et j’ai envie de glace.

Tous ces nuages, ce coton et ces jeunes filles qui font du sport dans les publicités masquent une réalité qui, loin d’être horrible, est naturelle, saine et nécessaire. Il y a un gouffre entre le concept de « règles » et les règles, surtout chez les personnes qui ne connaissent pas la menstruation et qui n’ont aucune idée de ce qui se passe, mais qui se laissent quand même guider par des phrases comme « c’est pas le jour pour lui parler, si tu vois ce que je veux dire » et « si tu as tes règles, tu vas rater ta mayonnaise », comme si les règles nous rendaient à la fois totalitaires et inutiles.

Et donc, les choses se passent comme ça : Premier jour des règles et ta tête de lit reste complètement statique. Peut-être as-tu envie de tirer ton coup comme jamais ou peut-être que non, mais quoi qu’il en soit, cette nuit tu te laisseras influencer par une idée fausse : que tu ne peux PAS avoir de relations sexuelles quand tu as tes règles. Mais cela, chère amie, est un mensonge. Les informations qui suivent vont t’éclairer ; lis-les et libère-toi.

En fait, je n’en ai pas envie ! Pourquoi ?

Les règles se manifestent avant tout par l’expulsion de sang par le vagin, mais en fait, elles sont bien plus que cela. La menstruation fait partie du cycle menstruel qui, au niveau des hormones, est une véritable montagne russe. Les premiers jours de ton cycle, quand tu as tes règles, tu es en prise depuis quelques jours déjà à un véritable tourbillon émotionnel. De nombreuses femmes souffrent du syndrome prémenstruel (SPM) qui, comme son nom l’indique, survient avant les règles. Il n’existe pas de syndromes identiques chez toutes les personnes qui en souffrent, d’autant que chacune réagit différemment aux hormones, mais si l’on devait les résumer simplement, on pourrait dire : TU N’AS PAS LA FORME.

Le SPM disparaît le premier ou le deuxième jour des règles, mais cela ne signifie pas que les jours suivants seront une partie de plaisir. La menstruation s’accompagne de certains inconforts, tu gonfles, tu ressens quelques gênes... Normalement, les règles ne devraient pas être douloureuses (si tu as vraiment mal, nous te conseillons de vérifier que tu ne souffres pas du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ou d’endométriose) mais, dans de nombreux cas, elles sont désagréables.

Et si j’en ai envie… pourquoi ?

La montagne russe des hormones joue en ta faveur. Comme nous l’avons expliqué plus haut, les hormones n’ont pas de le même effet sur toutes les femmes. Il y en a qui ont envie de pleurer et d’autres qui deviennent vraiment mais alors vraiment très excitées. Si tu fais partie de celles qui sont surexcitées les jours de règles, tu peux remercier ton corps.

Mais alors, pourquoi avoir des relations sexuelles ?

Il y a certains avantages à entretenir des relations sexuelles avec pénétration le jour des règles, notamment la lubrification et la sensibilité. Si ta principale préoccupation est de tout salir, n’hésite pas. Fais preuve d’imagination, pose une serviette sur le lit, utilise une vieille couette comme protège-matelas ou fais l’amour sous la douche. Si tu en es aux premiers jours des règles, la friction sera pratiquement nulle et la sensibilité optimale, étant donné que tes parois vaginales auront gonflé. Si tu en es aux derniers jours des règles, comme leur flux sera moindre, tu devras utiliser du lubrifiant. La lubrification naturelle est moins efficace durant ces jours-là.

12 % des femmes avouent ne pas souhaiter avoir de relations sexuelles avec leur partenaire quand elles ont leurs règles car elles ne souhaitent pas l’incommoder. Mais en fait, le sang les règles est un flux comme les autres et il n’a rien d’insalubre si la femme concernée n’a aucun problème de santé. Si tu n’as pas de relations sexuelles, que ce soit par manque d’envie et non pas par pudeur. Enfin, n’oublie pas que le sexe ne se limite pas uniquement à la pénétration. Huit femmes sur dix ont besoin de stimulation clitoridienne pour atteindre l’orgasme. Si tu as envie d’avoir des relations sexuelles mais que tu n’es toujours pas prête (ou ton partenaire) à déstigmatiser le sang, tu peux porter une coupe pendant tes relations sexuelles, par exemple. Tu pourras t’adonner à tooooouuutes les pratiques possibles, sauf la pénétration vaginale. Il te reste donc beaucoup de possibilités !

Et si rien de tout cela ne t’a convaincue mais que tu continues à grimper au plafond, tu n’as plus qu’à choisir : main gauche ou main droite ? La masturbation est elle aussi une bonne solution, et en plus, tu n’as pas besoin d’attendre d’être excitée pour la pratiquer. Et si je te dis qu’un orgasme atténue la douleur ? Tu peux combattre l’inconfort des règles à coups d’orgasmes. Peux-tu penser à une meilleure idée ?

règles relations sexuelles

← Article précédent Article suivant →



Laissez un commentaire