Les Résultats sont là : Nous savons qui a le plus d’orgasmes !

Publié par le

Les entreprises, les marques, et les personnes travaillent dur dans le monde entier pour cerner l’espace orgasmique. En d’autres mots, c’est un fait assez bien connu que les propriétaires de vulve trouvent plus difficile d’atteindre l’orgasme que les propriétaires de pénis. Mais organes génitaux à part, à quoi ressemble l’espace orgasmique lorsque nous prenons en compte l’orientation sexuelle de quelqu’un, le lieu et les préférences ?


Bien, une grande recherche a été effectuée, portant un regard sur qui a le plus d’orgasmes. Nous avons donc décidé de jeter un coup d’œil à ces diverses études pour compiler les résultats selon plusieurs catégories. Où vous situez-vous sur cette échelle d’orgasmes ?

Propriétaires de vulve versus Propriétaires de pénis : Qui a le plus grand nombre d’orgasmes ?

Pour le contexte : dans une étude de 2010, il a été trouvé que pratiquement 40 pour cent des propriétaires de vulve vivent avec une Dysfonction sexuelle féminine (DSF). Et une étude de 2013 a trouvé qu’environ 43 pour cent des propriétaires de vulve en souffre. Les symptômes habituels de DSF peuvent inclure sécheresse vaginale, douleur et gêne pendant le sexe de pénétration, moins d’excitation, et des difficultés à atteindre l’orgasme. 


Mais ce n’est pas tout car les propriétaires de vulve « ont une plus haute insatisfaction du corps que les propriétaires de pénis, ce qui interfère davantage avec leur vie sexuelle », a déclaré le Dr David Frederick, professeur assistant de psychologie à l’Université Chapman. « Il y a plus de stigmatisation contre les propriétaires de vulve à l’heure de s’initier dans le sexe et d’exprimer ce qu’elles veulent sexuellement, » a-t-il ajouté.


Ce ne sont pas là des faits et des déclarations favorables. Et le savoir rend plus facile de croire ce que Frederick a démontré être vrai : que tous les groupes de propriétaires de pénis, qu’ils soient gays, bisexuels, or hétérosexuels, ont plus d’orgasmes que tous les groupes de propriétaires de vulve.

Et bien que nous travaillions dur pour mettre davantage l’accent sur les préliminaires et le plaisir en opposition à marquer l’orgasme comme la « fin » du  temps de jeu, ceci donne l’impression que les propriétaires de vulve sont une minorité lorsqu’il s’agit de découvrir le climax.

Hétérosexuel, Bisexuel, et Homosexuel : Qui a le plus d’orgasmes ?

Note : nous sommes conscients des lacunes de cette recherche, réalisée dans une étude de 2018  aux États-Unis, dues au fait qu’elle ne met l’accent que sur les personnes hétérosexuelles, bisexuelles, et homosexuelles en opposition à d’autres membres de la communauté LGBTI.


Dans cette étude, Frederick et son équipe ont analysé plus de 52 000 personnes qu’il a identifiées comme hétérosexuel, gay, ou bisexuel. Les résultats, une fois encore, ne sont pas surprenants par le fait que les propriétaires de pénis étaient plus susceptibles de dire qu’ils arrivent habituellement toujours à l’orgasme au cours de l’intimité sexuelle. L’étude a trouvé que 95 pour cent des propriétaires de pénis hétérosexuels arrivent pratiquement toujours à l’orgasme durant l’activité sexuelle, suivis par 89 pour cent des propriétaires de pénis gays, et 88 pour cent de propriétaires de pénis bisexuels.


Après cela, l’étude a conclu que les propriétaires de vulve lesbiennes étaient plus susceptibles d’arriver à l’orgasme (86 pour cent), suivies par les propriétaires de vulve bisexuelles à 66 pour cent, et finalement, les propriétaires de vulve hétérosexuelles à 65 pour cent.


Ce qui est intéressant dans cette recherche est que les propriétaires de vulve qui apprécient les actes d’intimité sexuelle suivants étaient plus susceptibles d’arriver à l’orgasme plus fréquemment :


  • avaient reçu plus de sexe oral
  • avaient eu de plus longues durées d’intimité sexuelle
  • étaient plus satisfaites de leur relation en général
  • demandaient ce qu’elles voulaient au lit
  • pratiquaient le baiser profond
  • participaient à des actes tels que l’accomplissement de fantasmes, le parler cru et les actes préliminaires

Quel pays a le plus d’orgasmes ?

Et maintenant, jetons un coup d’œil à un facteur différent dans l’appréciation de quels sont ceux qui ont le plus d’orgasmes, d’accord ? Quel pays du monde expérimente tous types de félicité sexuelle régulièrement ? 


Selon une étude de plus de 2 000 participants de 21 différents pays, le jouet sexuel de la  marque LELO a découvert que la magie tend à se produire davantage en Norvège, avec 35 pour cent de participants norvégiens qui revendiquent un orgasme au moins une fois par jour. Par contre, il apparaît que bien que l’Allemagne ait le plus petit nombre d’orgasmes, trois pour cent seulement des participants reconnaissent qu’ils n’ont jamais expérimenté le climax. Mais attendez, ce n’est pas tout …

Quels pays ont les orgasmes les plus intenses ?

Presque ex aequo, le Chili, l’Italie, et l’Espagne sont apparemment ceux qui ont les orgasmes les plus intenses, avec 10 à 13 pour cent des participants qualifiant la qualité de leurs orgasmes dans les plus hauts percentiles. 


Sur le côté opposé du spectre, les Australiens apparaissent comme expérimentant les orgasmes moins intenses, avec deux pour cent des participants donnant à leur climax une note d’un sur 10 (beaucoup plus élevée que tout autre pays dans l’étude).

Quels pays ont les orgasmes les plus bruyants ?

Avec 65 pour cent des Brésiliens admettant qu’ils crient beaucoup au lit, il est tout à fait clair que les orgasmes brésiliens sont les plus bruyants. Le deuxième pays à avoir les amants les plus bruyants revient à la Norvège, avec un peu moins de 40 pour cent. 


D’autre part, les Portugais sont considérés les plus modestes à l’heure d’atteindre le point culminant du climax, avec 42 pour cent affirmant qu’ils sont habituellement très tranquilles.

De quelle façon les personnes et les couples comblent l’espace orgasmique ?

Maintenant que nous sommes plus conscients de l’espace orgasmique, en particulier entre les propriétaires de vulve et les propriétaires de pénis, comment les personnes et les couples peuvent-ils œuvrer à l’heure de le clore ? Voici quelques idées :


  • Se livrer à l’introspection qui vous permet d’analyser et possiblement de réexaminer les concepts de genre et sociaux qui vous ont été enseignés en grandissant
  • Prioriser votre plaisir
  • Communiquer vos besoins sexuels à votre partenaire
  • Remettre en question les mythes dans lesquels vous croyiez sur les orgasmes et la sexualité
  • Vous masturber pour arriver à connaître votre anatomie et ce qui vous plait
  • Remettre en question l’idée que le sexe veut dire le sexe de pénétration
  • Utiliser des jouets sexuels et des produits de bien-être sexuel dans votre chambre pour avoir de plus longues périodes de préliminaires
  • Prendre conscience que l’intimité ne se termine pas une fois qu’un propriétaire de pénis est arrivé à l’orgasme
  • Prendre le temps de profiter du voyage sans placer l’accent sur l’arrivée au paroxysme

5 Les bénéfices d’avoir un orgasme tous les jours

Juste pour faire la part des choses, nous avons pensé à une petite anecdote concernant les bénéfices d’avoir un orgasme tous les jours. Oui, tous les jours, que vous ayez un plaisir partagé ou seulement des sessions de soins personnels !


Le moment est venu de rompre la stigmatisation, la honte ou la culpabilité que certains attachent au plaisir, et expérimenter la merveilleuse félicité qui accompagne le fait d’avoir un orgasme tous les jours.

1. Hormones de bien-être

Durant le climax, nous ressentons une ruée d’hormones de bien-être, telles que l’ocytocine et la dopamine. Ces hormones non seulement nous rendent heureux et détendus, mais apportent aussi un lien plus fort ou un sens de l’intimité avec nos partenaires. En même temps, avoir un orgasme peut faire baisser vos niveaux de cortisol, l’hormone du stress. Vous avez passé une mauvaise journée au travail ? Vous avez une liste interminable de choses à faire et vous frôlez l’anxiété ? Un orgasme a la capacité de créer un sens de tranquillité et de paix qui est absolument merveilleux.

2. Augmentation de la libido

Il est vrai que les propriétaires de pénis ont tendance à avoir une pulsion sexuelle plus élevée que les propriétaires de vulve. Et ceci peut conduire les propriétaires de vulve, dans une relation hétérosexuelle, à avoir plus de rapports sexuels que ceux qu’elles désireraient. Évidemment, si quelqu’un n’est pas d’humeur, il lui sera plus difficile d’arriver à l’orgasme. Mais par une étrange tournure des événements, il est vrai que le fait d’avoir des rapports sexuels augmente réellement votre désir de pratiquer davantage le sexe. Pour aider à parvenir à l’excitation, une excellente idée est de faire activement des choses qui vous exciteront, au lieu d’attendre à être excité. 

3. Les orgasmes peuvent faciliter une pleine conscience 

Notre voyage sexuel, soit à travers la masturbation soit en jouant avec un partenaire, a le pouvoir de nous faire changer les idées et de mettre l’accent sur le plaisir qui est en train de se produire. Et même s’il est vrai qu’un grand nombre de personnes se trouvent moins concentrées parce qu’elles sont dans leur propre monde, pratiquer la capacité de rester présent et de prêter attention à ce qui se passe à ce moment-là peut faciliter une plus grande prise de conscience lors de l’intimité et au-delà.

4. Augmentation de la circulation pour une meilleure santé physique

Durant un orgasme, il se produit une augmentation de la circulation dans le plancher pelvien qui aide à distribuer les nutriments et les hormones là où le corps en a besoin. Bien entendu vous pourriez faire des exercices du plancher pelvien, ou vous pourriez vous adonner à des sports ou à des activités qui suscitent le mouvement du bassin (comme le hula hoop, par exemple), mais arriver à l’orgasme est sans aucun doute plus agréable que tout ce qui précède.

5. Obtenir l’éclat orgasmique

Alors que nous avons déjà mentionné qu’arriver à l’orgasme a la capacité de réduire les niveaux de l’hormone du stress, il a également le pouvoir de réduire la quantité de la production d’huile. Lorsqu’il ya une augmentation de l’huile, la peau peut s’encrasser, ce qui peut conduire à une inflammation et à des éruptions cutanées. Ceci veut dire essentiellement que lorsque quelqu’un arrive à l’orgasme, il libère moins de cortisol, ce qui veut dire moins de stress et une peau lumineuse.


Et par conséquent, maintenant que vous savez ce qui se passe pour ceux qui ont le plus d’orgasmes, ainsi que les nombreux avantages d’en bénéficier, le moment n’est-il pas venu de faire monter les enchères et d’œuvrer à combler l’espace orgasmique? Après tout, nous méritons tous de délicieux orgasmes, n’êtes-vous pas d’accord? 

← Article précédent Article suivant →



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Contact us via WhatsApp