LIVRAISON LOCALE GRATUITE POUR LES COMMANDES DE 60€ et plus.

Le pouvoir des phéromones

Publié par le

Augmentation du pouvoir de séduction, de l’ attraction sexuelle, de l’intensité des sentiments... Sur le plan sexuel, de quelle manière les phéromones sont-elles censées fonctionner ? Que peuvent-elles entraîner ? Sont-elles vraiment une puissante arme de séduction, comme on l’entend dire ? L’odorat est-il réellement notre radar sexuel le plus développé ? C’est ce que nous allons voir.

Il existe une légende urbaine très répandue à propos de l’odorat, des phéromones et de leur relation avec notre pouvoir d’attraction. On décrit les phéromones comme s’il s’agissait d'une force toute-puissante qui pourrait prendre le contrôle de nos instincts les plus élémentaires et jouer avec nos sentiments jusqu’à nous rendre fous, comme si nous étions des animaux sauvages à la merci de la nature (qui est très capricieuse) et comme si nos pulsions étaient elles aussi purement et uniquement sauvages. Mais rien n’est plus éloigné de la réalité, car les phéromones et l’odorat sont deux choses bien différentes. Même s’il semble certain que les phéromones (si l’on pouvait suivre leur trace) passeraient par notre odorat, il n’en existe encore aucune preuve véritablement concluante à ce jour.

Rien ne prouve que nous, les humains, ayons la capacité de détecter ces substances. D’ailleurs, certains scientifiques estiment qu’aucun mammifère n’est fortement influencé par les phéromones. Par exemple, les copulines sont un groupe de molécules découvertes à la fin des années 1960 dans un laboratoire d’expérimentation sur les singes. Sécrétées par le vagin des femelles, ces soi-disant phéromones étaient censées provoquer une excitation sexuelle chez les mâles. C’était d’ailleurs le cas, mais il ne s’agissait pas de phéromones. Les mâles utilisés dans le cadre de l’étude avaient déjà rencontré les femelles, dont ils avaient appris l’odeur caractéristique. Et d’ailleurs, à l'instar des copulines, le pouvoir de la plupart des phéromones peut s’expliquer par l’apprentissage antérieur d’odeurs caractéristiques.

Quelques études

Plusieurs études scientifiques ont tenté de découvrir l’existence de phéromones humaines. L’une des premières a été conduite par Marta McClintock, une psychologue américaine qui cherchait à expliquer la synchronisation du cycle menstruel des femmes. Cette étude mentionnait la possible existence de substances au niveau des aisselles qui seraient transmises par l’odorat et qui influenceraient le cycle menstruel des autres femmes. Toutefois, cette prétendue substance ou molécule n’a jamais été concrètement identifiée.

La revue Science a également publié une autre étude en 2011, selon laquelle l’odeur des larmes féminines pouvaient provoquer une baisse de l’excitation sexuelle chez les hommes. Il y a même un article daté de 2014 qui mentionne deux molécules pouvant aspirer au titre de phéromones sexuelles humaines. Il s’agit de deux stéroïdes, l’androstadiénone et l’estratétraénol, qui pourraient servir pour identifier le sexe d'une personne grâce à l’odorat, mais rien de plus.

Mais... tu sens si bon !

Bien que le sens de l’odorat soit un puissant radar pour détecter les personnes avec lesquelles nous sommes particulièrement compatibles, il s’agit plutôt d’un élément qui complète l’attraction dans son ensemble et qui vient s’ajouter à d’autres facteurs tels que le ton de la voix, la condition physique, le langage corporel... et même à d’autres facteurs acquis tels que son style vestimentaire, ses intérêts, sa situation économique... Tout ce qui s’éloigne de ses caractéristiques innées et qui a un impact sur la personne à attirer.

On peut donc dire que l’attirance ne passe pas seulement par les yeux, même si tout ne se réduit pas à l’odorat ! Bien que ce sens joue un rôle important dans la séduction, les odeurs font appel à la subjectivité et à l’acquis. Et bien évidemment, il n’y a pas de radar à phéromones dans notre nez.

 

fashion femmes lube PLAISIR relations sexuelles sexe

← Article précédent Article suivant →



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés